bios (quelques tentatives)


écriture Joseph Danan et Emmanuelle Rodrigues
conception et mise en scène Neus Vila Pons
dramaturgie Emmanuelle Rodrigues
collaboration artistique Joseph Danan
création sonore et musicale  Julien Gauthier
création lumière Sylvain Séchet
scénographie Xavier Bonillo

avec :
Cédric Chayrouse, Julien Gauthier, Anne Gerschel
Sylvain Séchet, Neus Vila Pons



bios (quelques tentatives)

Après Quatre femmes et le soleil de Jordi Père Cerdà, j’ai voulu explorer autrement l’espace du théâtre. Cette fois ci le texte A Poème de Joseph Danan a été à l’origine. Ce n’est pas a priori un texte pour la scène mais il s’y prêtait étonnamment… Cette suite poétique est surtout et avant tout un homme qui nous parle, quelqu’un raconte de quelle façon vivre dans le monde d’aujourd’hui tout en supportant le poids de ce qui a eu lieu hier. De quelle façon d’emblée nous sommes dès aujourd’hui témoins du monde de demain? Voilà qui rejoint l’interrogation du théâtre. C’est le départ d’une exploration dont le but est de nous frayer un chemin malgré les difficultés et la peur de l’inconnu.

bios (quelques tentatives) est un conte initiatique qui s’inscrit dans notre temps présent, celui du 21ème siècle, et qui fait le pari de dire à l’instar de Valère Novarina que «la bonne nouvelle du théâtre, c’est que l’homme n’a pas encore été capturé».

bios (quelques tentatives), est une zone qui pourrait être le monde. D’ailleurs, elle l’est, puisqu’à l’intérieur de cette zone, de ce monde, des êtres tâchent de vivre. Une zone qui abrite des bulles de vie, des bulles de sens et non pas des destins adroitement tracés.

“Ce spectacle naît de la rencontre entre Neus Vila et le A Poème de Joseph Danan. Emmanuelle Rodrigues a ensuite rejoint l’expérience, en composant le texte de Paroles en morceaux, fragments d’un chœur. Ce sont donc deux poètes à la sensibilité grande qui font le «système nerveux » de ce spectacle. Deux auteurs, deux œuvres cartes mères : BIOS, comme Basic Input Output System. Car effectivement, ce théâtre est celui d’un dépouillement poussé, une recherche d’essentialité, par la nudité des mots, des êtres, et de la scène. Voici «quelques tentatives» biographiques, au sens premier, puisqu’il s’agit de partager avec le public des écritures de la vie. Dire le vivant, depuis l’intensité du présent qui supporte le fardeau du passé, et glisse, vers l’inconnu à venir, en tremblant sagement.

Voilà un jeune théâtre que l’on peut défendre et encourager, d’autant plus qu’il s’expose aux risques d’être incompris. La metteur en scène, Neus Vila, réfléchit à rebours de la représentation, et fait son chemin vers la profondeur, avec intelligence. Elle souffle humblement ses « bulles de sens », qui survolent l’insignifiance de nos existences.
Ses «quelques tentatives » sont une pelote lancée… à qui trouvera l’autre bout du «fil à l’intérieur de l’oubli».

Emmanuelle Puyt
Les Trois Coups
www.lestroiscoups.com

Bios évolue autour d’un thème : la vie, les vies, car ses manifestations sont infinies. La poésie, lyrique, impressionniste, proche d’une nature inviolée s’oppose aux services d’une époque, à l’âpreté des rapports humains, à l’intolérance et aux massacres. La compagnie du sarment propose un véritable partage, sérieux ou amusé, mais toujours profond. Elle joue aussi des petits riens, des silences, de quelques mots, de la musique surgissant en fond de scène, des contrastes entre le clair-obscur et la lumière, de la manipulation d’objets qui scandent un spectacle total déployé de façon subtile pour créer une intime convivialité.

Yvette LUCAS
Le Travailleur Catalan (Juillet 2008)



bios

EN IMAGE



Dossier artistique