Chut ! On a un plan


mise en scène Cédric Chayrouse et Neus Vila Pons
adaptation compagnie du sarment
compositeur et musicien Sébastien Chatron
scénographie et costumes Sarah Bernardy
conception des marionnettes Georgina Vila Bruch

Avec Sébastien Chatron, Georgina Vila Bruch
et Neus Vila Pons

D’après le livre de Chris Haughton, éditions Thierry Magnier, collection petite poche.


THÉÂTRE D’OBJETS
CLOWN
MUSIQUE EN DIRECT

mise en scène Cédric Chayrouse et Neus Vila Pons
Deux comédiennes, un musicien,
deux marionnettes
> Durée: 35 min

TOUT PUBLIC > à partir de 2 ans et familles
scolaires : crèche, maternelle, CP – CE1


Chut ! On a un plan

SPECTACLE TOUT PUBLIC D’APRÈS LE LIVRE JEUNESSE
DE CHRIS HAUGHTON

” Par une nuit claire que sublime la pleine lune,
dans la forêt, d’étranges personnages,
munis de filets à papillon,
se lancent à la poursuite d’un bel oiseau coloré…

Le plus petit voudrait bien faire ami-ami avec l’oiseau,
mais chut ! … Il y a, pour le capturer, un plan.
Ce plan va-t-il réussir?

Chaque tentative aboutit à un échec cocasse,
mais les étranges personnages s’entêtent :
ils veulent à tout prix enfermer l’oiseau.

N’y a-t-il pas mieux à faire ?

L’enfant, dans sa désarmante innocence
et son imparable bon sens,
nous prouve que si. “



Note d’intention

“La paix ne peut pas être maintenue par la force.
Elle ne peut être atteinte que par la compréhension.”

Albert Einstein, cité par Chris Haughton.


Un regard pertinent sur notre monde

Chris Haughton nous invite avec Chut ! On a un plan à plonger dans un univers poétique et ludique. Pour autant, il traite de thèmes de fond qui nous concernent et nous touchent: la nature doit-elle être contemplée ou saccagée? Les humains ont-ils encore à l’exploiter et à la dompter absolument? Pourquoi vouloir à tout prix capturer ou emprisonner quelqu’un, fusse-t-il un animal? Quelle relation pouvons-nous établir avec la faune ? Comment approcher l’autre? La tentation de la possession, de l’exercice du contrôle, la pente de la cruauté sont-elles vraiment les privilèges de l’enfance? Comment voulons-nous éduquer nos enfants? Quels exemples leur donnons-nous?
Qui est le plus rêveur ? Qui est le plus sage?

Le plus jeune nous apprend qu’il est en notre pouvoir d’agir autrement, de faire la paix, de renoncer à la toute puissance. Observer, comprendre, partager est gratifiant. Il existe un autre état de relation aux autres et aux êtres dans lequel, derrière l’innocence, priment aussi gentillesse, délicatesse et disponibilité à l’altérité.
C’est donc cela qu’il nous importe de transmettre aux spectateurs.

Cette morale réjouissante est ici rendue par le traitement différencié des personnages et par le ridicule cocasse des situations, immédiatement compréhensibles de tous.

Poésie visuelle et précision du geste

Le ridicule, le rire, la petite catastrophe et la grande chute : on tourne les pages de ce livre en pensant aux grandes figures du clown qui nous ont tant interpellées, séduits par le comique de répétition.

Aussi, nous n’utilisons pas de nez rouge, mais le travail du clown est clairement notre boussole de travail : pour le jeu des acteurs et l’interaction entre les personnages, quant au ridicule, quant à la répétition, aux différentes intonations et rythmes de la voix…

Ceci pour produire un spectacle ponctué de rebondissements, de suspension.


 La musique
et l’univers sonore

L’univers sonore et musical est ici très important : entourant les spectateurs d’un dispositif léger qui les plonge néanmoins au cœur du son, il oscille entre énergie du jeu, magie du Phénix et humour de la situation.
La musique acousmatique rend de façon subtile et fantasmatique les mystères de la forêt et l’absurdité des situations.

Toute une partie conséquente de l’aspect sonore directement liée aux personnages est créée en direct et à vue, à la loupe de micros sur des objets sonores : balles de ping-pong, ballons, pots de confiture, balais, percussions…

Ainsi, l’espace sonore contribue-t-il à ouvrir l’imaginaire tout en facilitant la lisibilité du message.


 La scénographie

Une structure colorée

Nous restons proches de l’esthétique forte proposée par l’auteur.
Une grande toile colorée (M1) ajustable en hauteur nous sert à la fois de fond et de sol.
Nous recréons les différents espaces du livre avec plusieurs structures légères en bois à deux dimensions. Elles figurent la forêt, les branches, le monde des oiseaux et sa perspective. Elles rendent tangible les notions de haut et de bas…

Ce sont des structures colorées et mobiles derrière lesquelles les personnages ont plaisir à se cacher pour disparaître et réapparaître, toujours prêts à attraper leur proie.

D’autres éléments apportent le mouvement et les accidents de l’histoire : sac à dos, escabeau, bateau, origamis, confettis…
Enfin, le recours à deux marionnettes parachève le tout : l’oiseau et l’enfant, dont le rôle est central.

Avec nos manipulations et l’unicité de notre scénographie, nous réintroduisons une dose d’unité de lieu. Nous conservons la structure de l’œuvre originale en tableaux correspondants aux tournes de pages ; mais nous la fluidifions pour le spectacle vivant.

Nous proposons finalement avec ce projet un objet artistique totalement autonome d’un point de vue technique (son, lumière, décor), susceptible d’être rapidement mis en place.

 

 

 


Travail sur une langue
régionale

Nos comédiens étant bilingues, ils peuvent jouer ce spectacle en français ou en catalan.

L’intérêt du catalan – outre la représentation dans la langue régionale -, est ici de consolider auprès des enfants le champ lexical se rattachant à la forêt et à la nature, d’une part, et celui se rattachant à l’action et au jeu, d’autre part.

Nous utilisons un vocabulaire clair et des expressions directement utilisables, dans un spectacle suffisamment imagé pour que les enfants les acquièrent et consolident leur apprentissage (par l’usage de la répétition).

Et pour que finalement tout un chacun, même le non initié, puisse saisir très simplement ce dont il s’agit.

Chut ! on a un plan


 La trilogie
de la forêt

La compagnie du sarment étant basée en Cerdagne, sur un territoire rural et montagnard, nous avons à cœur de magnifier la nature cerdane, ses paysages, ses sommets et ses forêts dans bon nombre de nos créations.
Chut ! On a un plan est le troisième spectacle de la compagnie autour de l’univers de la forêt et de la nature.

En 2011, avec l’Ocell cerdà, nous rendons hommage à Jordi Pere Cerdà dans un spectacle qui mêle poésie, musique acousmatique et vidéo en direct. C’est un spectacle tout public, également joué en direction des scolaires, collégiens et lycéens.
Depuis 2013, nous proposons La nuit dans la forêt / La nit dins al bosc, adaptation d’un conte de Benoît Broyart (Éditions T. Magnier, collection Petite poche). C’est un spectacle jeune public pour trois comédiens, musique acousmatique en direct et vidéo temps réel, à destination des 5-11 ans.
Avec Chut ! On a un plan de Chris Haughton, nous voulons toucher les enfants à partir de 2 ans sans exclure pour autant les adultes. Nous proposons un spectacle tout public enchanteur, sensible et avant tout drôle.

Trois spectacles à notre catalogue, susceptibles d’être représentés en catalan ou en français, sur le territoire et au-delà : nous nous en réjouissons.


Données
techniques

Durée : 35 minutes.
4 artistes.
Noir total non requis
Grill technique non requis
Spectacle possible en tout lieu.
Autonomie en terme de scénographie, de lumière et de son

Dimensions minimum du plateau :
Ouverture (largeur) 5 mètres
Hauteur  3 mètres
Profondeur : 6 mètres



Chut ! On a un plan

EN IMAGE


Tournée 2017/2018

 


> Dossier artistique